Chut. Taisez-vous, écoutez. Regardez passer ce grand oiseau à l’oeil glauque.
Souriez-lui. Il se croit tout puissant.

C’est le temps. L’éternel migrateur.
Riez avec moi, riez et vivez, car le Temps, en vérité, est un canard sauvage.

Une douceur poétique pour la route ?