La vie se résume

à un vol d’hirondelles

Une douceur poétique pour la route ?