Le chien mugit dans le jardin

Le vent aboie dans sa niche

Et moi je reste tout coi

Un pied dans l’hiver

Une main sur ma montre

Les habitudes ont changé l’heure

C’est comme ça

Une heure de gagnée ce matin

Six mois de lever dans le noir

Et de retour à la lampe torche

Les oiseaux malins ont pris la tangente

Les moineaux restent à grignoter nos miettes

Et ma boule de cristal

Au chaud de mon imaginaire

Voit un grand oiseau de fer

M’envolant loin d’ici

Une douceur poétique pour la route ?