Le linge sèche paresseusement sur le pont,

Le café s’apprête sur le réchaud,

Et nous, ah, nous,

Nous regardons le soleil se lever sur nos idéaux.

Une douceur poétique pour la route ?