Cornemuse et Bagatelle

Cornemuse et bagatelle
Jusqu’au lever du soleil
On chantera des ritournelles
En dessinant des arcs-en-ciel

Je ne vois vraiment pas pourquoi
Tu ne veux pas mon petit soldat
Te joindre à nous pour cette nuit
Elle laisser au lit ton ennui

On ira marcher dans les bois
Ça te fera du bien tu verras
On croisera sûrement des sorcières
Tu pourras troquer tes misères

Tu n’as pas besoin de sommeil
Ni de cachets de salsepareille
Le monde a besoin de lutins
Pour retrouver un peu d’entrain

Et quand viendra demain matin
Tu n’auras plus rien d’un larbin
Tu chanteras l’ode à la vie
Et dérideras tous ces zombies

Une douceur poétique pour la route ?