Elle

Elle se laisse admirer, exquise et frivole beauté.
Accordant sur ses seins un dernier merci, ultime
baiser, elle s’assoupit dans les bras du jeune
homme stupéfait.
Elle affectionne particulièrement ce moment qui
précède le sommeil, sentant le regard langoureux
de son amant parcourant son jeune corps, faisant
halte sur ses longues jambes, les remontant,
délicatement. Elle l’imagine loucher sur l’amethyste
sertie dans son nombril, se pencher, près, très près
de sa naissante poitrine, snobant le reste de sa
personne pour n’en garder que les rappels de ses
désirs. Elle sourit en l’attente de cet instant où il
croira la réveiller, succombant à la tentation.
Elle est heureuse, cette nuit, la campagne se tait.

Tu as apprécié ? Partage stp

Share on facebook
Share on pinterest
Share on google
Share on twitter

Une douceur poétique pour la route ?

Si tu te sens une âme de chercheur